Les pélobates (Pélobatidés)

Une seule espèce de pélobate fréquente notre région, le Pélobate brun (Pelobates fuscus).

Le Pélobate brun est un amphibien fouisseur qui vit préférentiellement dans un environnement sableux faiblement végétalisé.

Pélobate brun
Photo : Jean-Baptiste Lusson

Ses sites de reproduction les plus favorables sont habituellement des mares de grande taille assez profondes. Dans ces grands volumes d’eau, et après un séjour assez long, les têtards atteignent avant leur métamorphose la taille impressionnante de 12 cm de long dans notre région (18 cm en Europe de l’Est !) ; ce qui en fait les plus grandes larves parmi les anoures (crapauds, grenouille, pélobates,…). Un fois adultes, les individus sont capables de se disperser assez loin, même si la majorité d’entre eux reste dans les zones les plus favorables non loin des mares. Les populations de pélobates peuvent connaitre des fluctuations d’effectifs assez importantes, en lien avec des années à bonne reproduction.

Toutes ces particularités font que le Pélobate brun est le plus rare des amphibiens vivant en France. Il ne peut actuellement être observé que dans quatre départements français : le Bas-Rhin et le Haut-Rhin en Alsace, la Moselle et l’Indre, département où il a été redécouvert.
En Moselle, il n’est connu actuellement que dans la région sablonneuse du Warndt où une belle population subsiste sur quelques sites autour de Saint-Avold.
La dégradation des milieux où vit cette fragile population (assèchement des cours d’eau et des zones humides, urbanisation) et l’isolement des sites les uns des autres en raison des aménagements humains (autoroute A.4, zone d’habitat dense) font peser de graves menaces d’extinction de l’espèce dans notre région.

Le GECNAL   du Warndt participe à la protection de l’espèce dans notre région en partenariat avec divers acteurs régionaux (DIREN Lorraine, Conservatoire des Sites Lorrains, l’Office National des Forêts, Total Petrochemicals France, …).

Le GECNAL   du Warndt agit pour la sauvegarde du Pélobate brun :

Pélobate brun mâle en phase aquatique
Crédit photo Jean-Baptiste LUSSON
Têtard « géant » de Pélobate brun
Crédit photo : Jean-Baptiste LUSSON

Exemple de gestion d’une sous-population :

Sauvegarde du Pélobate brun dans l’enceinte des entreprises TOTAL PETROCHEMICALS France et ARKEMA
(Usine de Carling / Saint-Avold)
Création et résultats du suivi réalisé sur les années 2006, 2007 et 2008
Pélobate brun
Crédit photo : David Aupermann

« Crises de nerfs autour du pélobate brun »

Partager :

Gecnal du Warndt